Les feuilletons, Secrets de jardin

Le souci : une plante qui n’en donne pas…

Oui, c’est vrai, le clin d’œil du titre est un peu facile, mais tellement vrai qu’on ne peut pas y résister.

Peut-être desservi par sa couleur orange qui a connu de longues années de désamour, le souci a été quelque peu écarté des massifs où on le trouvait en abondance. A moins que ce ne soit son nom évocateur d’ennuis… Nom qui n’est d’ailleurs pas à prendre au premier degré puisqu’il vient du latin solsequier qui signifie « qui suit le soleil » car ses fleurs se ferment la nuit pour s’ouvrir avec le soleil 🙂

La plante dont nous parlons ici est bien sûr le souci officinal (calendula officinalis) qui a toute sa place dans le jardin d’aromates.

Le Souci est une plante herbacée considérée comme annuelle. Sa floraison s’étale du printemps à la fin de l’automne (d’où probablement son nom latin Calendula) ce qui en fait une ornementation particulièrement appréciée. Il pousse parfois dans les champs et les talus simplement semé par le vent car ses graines supportent de grands froids (jusqu’à- 25°).

 Comment cultiver les soucis ?

31434076 s - Le souci : une plante qui n'en donne pas...

 Comme nous l’avons vu, le souci se sème tout seul. Ceci dit, ce sera sans doute plus rapide de vous rendre chez votre grainetier que d’attendre qu’une graine arrive miraculeusement sur votre balcon ;).
Prenez garde de bien choisir l’espèce botanique du souci plutôt que les fleurs d’agrément.

Le souci est très facile à cultiver et pardonne presque toutes les erreurs de jardinier.

Mais pour mettre toutes les chances d’avoir de magnifiques plants de soucis, voici quand même quelques conseils :

  • Le souci préfère être semé quand le temps est assez chaud (avril- mai), là où vous le laisserez pousser, au soleil ou légèrement à l’ombre. Semez le « clair » et recouvrez les graines d’environ 1 cm de terreau. Tassez un peu la terre. Si vous semez en intérieur, utilisez des caissettes ou des godets.
  • Quand les graines ont levé (en général après 10 jours, éclaircissez en espaçant les plans d’environ 15cm.
  • Arrosez régulièrement. Vous pouvez utiliser un engrais biologique à base d’azote pour aider le démarrage surtout si vous cultivez en intérieur.
  • Le souci à maturité aime les terres humides mais pas détrempées. N’oubliez pas de l’arroser surtout pendant les grandes chaleurs, c’est la seule erreur qu’il ne vous pardonnerait pas.
  • Pour que les soucis continuent de fleurir, il ne faut pas laisser les fleurs monter en graines et les éliminer dès qu’elles sont fanées.

A la fin de la saison, vous pourrez récolter vos propres semences pour l’année suivante. Il vous suffira de laisser quelques plants monter en graine. Vous les ferez sécher à l’ombre quelques jours sur une moustiquaire et les conserverez dans un bocal de verre, à l’abri du soleil et de l’humidité. Attention : les semences de souci ne se conservent qu’un an.

 Comment récolter les soucis ?

Les fleurs se récoltent dès qu’elles s’ouvrent, de fin juin à septembre ou octobre. Ne gardez que les pétales et éliminez le coeur.

Les pétales doivent être traités dès qu’ils sont récoltés. Selon l’utilisation que vous envisagez :

  • Faites les sécher dans l’obscurité sur une feuille de papier ciré. Vous pourrez ensuite les conserver à l’abri de l’humidité et de la lumière dans un contenant hermétique.
  • Vous pouvez aussi les conserver en huile (d’olive) dans un bocal transparent. Laissez les pétales macérer au soleil pendant au moins deux semaines  puis filtrez et conservez dans une bouteille opaque. A utiliser telle quelle. Pour la fabrication de crèmes et d’onguents, vous pouvez remplacer l’huile d’olive par de l’huile de pépin de raisin dont l’odeur est plus délicate.
  • Enfin, si vous souhaitez préparer une teinture, mélangez les pétales dans 5 fois leur poids d’alcool à 90°. Laissez macérer deux semaines, filtrez et conservez dans un endroit frais et sombre.
Comment utiliser le souci ?

Voici une partie de l’article qui va peut-être vous surprendre car les utilisations de la fleur de souci sont multiples et pour certaines, inattendues.

EN CUISINE

35813167 s - Le souci : une plante qui n'en donne pas...

Vous pouvez employer les pétales de souci crus pour aromatiser et décorer les salades, le fromage blanc ou encore les omelettes. C’est du plus bel effet pour vos plat d’été.

Les pétales séchés sont un colorant alimentaire non toxique qui remplace le safran à bon marché. Ils sont par exemple employés dans la cuisson du riz, qu’ils colorent d’un jaune tendre. Il est aussi utilisé pour foncer les beurres

Enfin, vous pouvez bien sur préparer d’excellentes tisanes relaxantes en laissant infuser les fleurs séchées dans de l’eau très chaude. Cette infusion a également la vertu de calmer les douleurs menstruelles.

.

.EN PHARMACIE

Les propriétés thérapeutiques du souci sont connues depuis le 12ème siècle où il était utilisé comme cicatrisant et pour traiter les piqûres d’insecte ou de serpent. Aujourd’hui, le souci est réputé pour son efficacité dans le traitement des plaies de toutes sortes : crevasses, brûlures, irritations, engelures…

31593022 s - Le souci : une plante qui n'en donne pas...

Vous pouvez les préparer en décoction (faire bouillir 10 minutes 2 poignées de fleurs pour un litre d’eau) à appliquer en compresses ou en bains sur les plaies (y compris impétigo, tumeurs ulcérées, furoncles, acné).

Vous pouvez également utiliser l’huile au souci que vous aurez préparée au moment de la récolte. Celle-ci est d’ailleurs aussi très efficace pour adoucir la peau après une exposition au soleil ou tout simplement comme hydratant.

Si vous avez un bébé, vous pouvez aussi confectionner une poudre qui soulagera ses fesses irritées en mélangeant les pétales finement broyés avec du talc.

.

Enfin, tout simplement, frotter les fleurs et les feuilles de souci sur une piqûre de guêpe en soulage très vite la douleur.

Et maintenant, des petits secrets pour récompenser ceux et celles qui ont lu cet article jusqu’ici… 🙂

♥ Si l’homme que vous aimez vous fait livrer un bouquet de soucis, il veut vous manifester son chagrin d’être loin de vous… S’il n’est pas old school pour un sou et qu’il ne maîtrise pas le langage des fleurs, c’est probablement qu’il n’y avait rien d’autre chez la fleuriste 😉

Le souci a longtemps eu la réputation d’être une plante magique liée au culte du soleil. Voici quelques-une des propriétés qui lui sont associées :

  • Cueilli à midi, quand le soleil est le plus haut et le plus chaud, le souci fortifiera et soulagera le cœur.
  • Le mal n’entrera pas dans votre maison si vous attachez des guirlandes de soucis à votre porte.
  • Emportez une fleur de souci dans votre poche pour que la justice vous soit favorable au tribunal.
  • Vos rêves deviendront réalité et vous serez protégés pendant votre sommeil si vous répandez des soucis sous votre lit.
  • Des soucis en fleur jetées dans l’eau de votre bain vous assurerons respect et admiration
  • Pour finir, le plus joli… Si une jeune fille vierge foule nu-pieds, un soir d’été où la lune se voit distinctement en plein jour, un parterre d’ « or des jardins », elle comprendra pour quelques heures le langage des oiseaux, jusqu’à ce que ceux-ci se couchent. ♥

 

loading - Le souci : une plante qui n'en donne pas... Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.