Les feuilletons, Senlis stories

Perdez-vous avec nous dans les ruelles de Senlis

La Fée Caséine est une petite entreprise familiale « Made in Senlis ».

Et comme il nous importe de vous présenter la belle ville qui l’a vue naître (voir ici notre faire-part de naissance) et qui nous sert d’inspiration chaque jour, nous avons décidé de vous la montrer sous un angle un peu particulier. Bien loin des vieux livres d’histoire, on s’installe avec vous sur le canapé, devant votre poste de télé et on vous raconte

Senlis, une star discrète

Vous ne connaissez pas Senlis ?

Maiiiis si ! Même si vous n’y êtes jamais venus, et même si vous n’en avez jamais entendu parler, il y a fort à parier que Senlis ne vous est pas inconnue…

Tenez par exemple, avez-vous déjà vu cette image ?

2015-07-20_14h51_07

D’étranges chevaux et cavaliers tout peinturlurés de rouge… Bien sur ! tous les fans de Jacques Demy auront reconnu « Peau d’âne » qui sera le sujet de notre prochain article.

Car vous l’aurez compris, au fil de cette rubrique, nous vous ferons visiter « virtuellement » la ville au travers des très nombreux films qui y ont été tournés (plus d’une centaine !). Ici, les tournages sont monnaie courante et se succèdent. L’acteur Jacques Fabry, aurait d’ailleurs dit :

Senlis est la seule ville où l’on peut voir un hussard descendre de cheval pour acheter un paquet de cigarette au tabac du coin sans étonner personne ! 🙂

Il faut dire que Senlis est quand même un peu le paradis des cinéastes. Surtout pour les films historiques bien sur, mais pas seulement !

D’ailleurs, savez vous de quand date le premier film tourné à Senlis ? 1917 ! Le cineaste D.W.Griffith y tourna plusieurs scènes de guerre de son film (muet bien sur) « Hearts of the world » avec Erich von Stoheim, qui fut un grand succès aux USA à la fin de la guerre.

Il faut ensuite attendre 1929 pour y voir le tournage du film d’André Berthomieu  « Ces Dames aux chapeaux verts » d’après le roman de Germaine Acremant.

Le premier film parlant tourné à Senlis date de 1935 : « A tale of two cities » (le Marquis de Saint Evremont en français) réalisé par Jack Conway fut également le premier tourné en extérieur. Nous y reviendrons !

Du canapé aux rues pavées

Regarder des films « made in Senlis » c’est bien. Mais pas question de s’endormir sur son canapé ! Nous voulons vous donner toutes les raisons de venir visiter notre splendide décor naturel !

Moins connue que ses grandes sœurs, célèbres villes historiques (Provins, Sarlat la Caneda…), Senlis est préservée du tourisme de masse et de ses excès malgré (ou à cause de ?) sa proximité avec Paris (moins de 50 km). Vous aurez donc tout loisir de déambuler dans la ville en suivant les pas de tous les héros de cinéma qui s’y sont succédé. Promis, on ne dira rien si au détour d’une ruelle vous esquissez soudain quelques bottes secrète en vous prenant pour un mousquetaire 😉 !

Mais attention ! On peut facilement se perdre en s’y baladant car Senlis est construite sur un plan rond qui suit le tracé des remparts gallo-romains comme vous pouvez le voir sur le superbe dessin aérien© réalisé par Hélaine qui figure en haut de l’article.

Mais pas de panique ! Nous sommes entrain de vous concocter un vrai parcours de balade thématique pour votre prochaine visite. On vous tiens au courant 🙂

 

sources: Senlis racines et avenir 
 
loading - Perdez-vous avec nous dans les ruelles de Senlis Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Website 18 juin 2015 at 00:27

    Thanks very interesting blog!|

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.