La saga des bonnes résolutions, Les feuilletons

Une certaine idée du bonheur

Il y a quelques jours, je suis tombée sur un article ou l’auteure explique comment une famille, tombée amoureuse d’une petite maison nichée au cœur d’une réserve naturelle à Sauvie Island dans l’Oregon, à pris la décision de s’installer à quatre dans 50m2.

La famille avait initialement prévu de passer un week end dans cette maison de campagne, puis celui-ci s’est vu prolongé en semaine puis en mois… Ils n’ont finalement plus jamais quitté la maison et ont décidé de s’y installer.

Cette installation à nécessité beaucoup d’aménagements et de choix qui influencent au quotidien la vie de cette famille à l’habitation insolite .

 « Le potentiel de chaque pièce de la maison est exploité au maximum, et c’est là l’essentiel. Nous avons tout vidé et réaménagé pour transformer cet intérieur en un espace fonctionnel  »

On peut en effet assez bien imaginer le challenge que représente l’aménagement de 50m2 comme espace agréable à vivre pour 4 personnes. Et en voyant les photos qui témoignent d’un intérieur minimaliste, clair, chaleureux et lumineux, je trouve leur pari vraiment bien réussi !

campagne cuisine - Une certaine idée du bonheur
Cuisine Farmhouse par Jessica Helgerson Interior Design, Designer d’Intérieur Portland
.
campagne salon - Une certaine idée du bonheur
Salon Farmhouse par Jessica Helgerson Interior Design, Designer d’Intérieur Portland
.
Retours sur les bon choix d’aménagements qui ont permis de transformer ces 50m2 en un agréable logis :
  • Tous les murs intérieurs (à l’exception de ceux de la salle de bain et du mur de la cuisine) sont couverts de lambris de bois larges à l’aspect brut, adoucis par la peinture blanche. Ce choix d’un même matériaux et d’une même couleur renforce l’unité de la maison et agrandit l’espace tout en formant un contraste fort avec le seul mur non peint, en bois.
  • Comme le sol, le mur de bois brut souligne les contours de l’habitation. Retrouver ce dessin de « maison dans la maison » permet de mettre en avant, en un plan et donc en un regard, tout l’espace qu’offre le lieu, du sol jusqu’au plafond.
  • Une grande partie du mobilier choisi (toute la cuisine, la salle de bain, la bibliothèque etc…) est blanc. Ainsi, il s’intègre parfaitement aux murs. Ce choix aplanit visuellement les volumes que le mobilier représente. Seuls la table, le poêle, et les canapés qui sont des espaces de vie commune, gardent un certain caractère. Quant aux échelles et aux livres, ils apportent indéniablement une touche colorée dans ces espaces minimalistes en jouant presque le rôle « d’accessoire » de design.
campagne chambre d enfant - Une certaine idée du bonheur
Chambre des enfants Farmhouse par Jessica Helgerson Interior Design, Designer d’Intérieur Portland

.

L’art de vivre dans un espace minuscule et/ou minimaliste :

« Notre politique est que si ce n’est pas très beau ou très utile, alors nous n’en avons pas vraiment besoin et cela va nous encombrer »

Cette phrase, et l’ensemble de l’article en général, met le doigt sur une façon de penser et de vivre qui résonne depuis quelques temps un peu partout sur la blogosphère et qui trouve aussi écho en moi.

Je me souviens avoir demandé à ma mère quelques jours avant de lire cette article, si elle n’avait pas l’impression d’être parfois entourée de trop d’objets. Cette sensation, je la retrouve souvent.

J’adore la décoration ; et décrypter les tendances et découvrir les nouveautés fait depuis quelques temps partie de mon quotidien. Mais être entourée de trop d’objets comme je le suis aujourd’hui me donne une impression de gâchis…

Ces objets, aussi beaux soient-ils, je n’arrive pas à en profiter à cause de leur trop grand nombre. C’est comme si leur pouvoir esthétique s’annulait parce qu’ils ne suivent aucune hiérarchie, que je ne sais plus ou donner de la tête alors je finis par ne plus les regarder pour ce qu’ils sont mais plutôt pour leur capacité à prendre la poussière. La tendance du de-cluttering qui consiste à favoriser un environnement minimaliste et à se contenter du strict minimum et de l’utilitaire sans délaisser la beauté et le confort, devient pour moi un art de vivre.

campagne salle de bain - Une certaine idée du bonheur
Salle de bain Farmhouse par Jessica Helgerson Interior Design, Designer d’Intérieur Portland

.

Un art de vivre que j’aimerais, petit à petit et à force de travail, pouvoir appliquer chez moi aussi.

Et oui ! Du travail, il y en a ! :). A moi le grand nettoyage salvateur !

Mais quand on s’attaque à la maison parentale déjà bien pleine de 15 ans de souvenir et d’objets accumulés, le nettoyage peut bien devenir un projet de printemps, puis d’été, puis d’automne et d’hiver…. Ça prend du temps et c’est tant mieux, l’important est de bien réfléchir à de nouveaux aménagements pour qu’ils soient durables, esthétiques et pourquoi pas économiques.

campagne cuisine - Une certaine idée du bonheur
Cuisine Farmhouse par Jessica Helgerson Interior Design, Designer d’Intérieur Portland
.

Nous vous proposons donc un nouveau feuilleton. « La saga des bonnes résolutions » à été imaginée pour vous faire partager l’évolution de notre « grand ménage » une fois par mois. Vous y retrouverez nos solutions d’aménagement, nos tentatives, nos découvertes et bien sur de bonnes idées pour votre propre intérieur.  Alors au boulot ! 😉

Pour en savoir plus, vous trouverez l’article en question derrière ce lien :

http://www.houzz.com/fr/ideabooks/26895310/list/visite-privee-une-famille-a-l-aise-dans-50-metres-carres

 

loading - Une certaine idée du bonheur Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.